Europe France Insolites

Une nuit dans les catacombes de Paris

Les Catacombes officieuses de Paris  

Les carrières souterraines de Paris sont un ensemble d’anciennes carrières souterraines reliées entre elles par des galeries d’inspection. Elles sont constituées sous Paris intra-muros de trois réseaux principaux (le plus grand appelé GRS (grand réseau sud) s’étend sous les Ve, VIe, XIVe et XVe arrondissements, le deuxième sous le XIIIe arrondissement et le dernier sous le XVIe) et de multiples autres réseaux et abris (XIIe, XIIIe, XIVeet XVIe arrondissements par exemple). L’ensemble représente une longueur d’environ 280 kilomètres. La fréquentation de ces carrières est interdite par un arrêté préfectoral du 2 novembre 1955, et punie d’une amende de 35€. Une petite partie (environ 1,7 kilomètre), constitue les catacombes de Paris, appelée également ossuaire, et sont officiellement visitables place Denfert-Rochereau, d’autres « ossuaires » existent dans le GRS.

Préparation pour cette sortie :

  • Vieilles baskets
  • Vieux vêtements
  • Lampe frontale avec piles de rechange
  • Sandwiches
  • Boissons
  • Appareil photo

Nous sommes 6 pour partir à l’aventure.

Rendez-vous à 20h00 à Alésia puis direction la petite ceinture qui est une ligne de chemin de fer désinfecté.

Ensuite, il faut l’emprunter sur une centaine de mètres pour arriver à une des entrées des catacombes. En effet, il existe plusieurs entrées et sorties qui peuvent être condamnées par la police ( ou cataflic dans le jargon). Il est donc important de se renseigner sur l’état des entrées et sorties des catacombes avant de s’y rendre.

Il est possible de trouver quelques cartes sur Internet mais il vaut mieux avoir un vrai guide car à l’intérieur c’est un véritable labyrinthe : des centaines de kilomètres de galeries.

Voici un exemple de carte :

Nous avons comme objectif de passer toute une nuit dans les catacombes afin de visiter les différentes salles que sont :

  • La plage
  • Le cellier
  • La salle Z
  • Les jardins du val de Grace

Au début, on essaie d’éviter de marcher dans l’eau en croyant qu’on arrivera à éviter de se mouiller mais, au bout de 10 minutes on s’y résigne et on court dans les flaques d’eau fraîche ! 😀

Quelques fois on doit passer par des chatières ou des petites tunnels creusés par des cataphiles pour relier 2 réseaux différents. Elles peuvent être longues de plusieurs mètres et plus ou moins étroites. C’est assez impressionnant surtout si on est claustrophobe.

La plage :

La première salle que nous visitons est la plage dont le sol est recouvert de sable et qui est sans doute la plus connue pour sa fameuse fresque de la vague de Kanagawa :

Le cellier

La salle basse :

Comme son nom l’indique elle est basse de plafond mais elle est sympa pour manger et reprendre des forces. On utilise un os comme bougeoir.  

La salle Z :

Apres avoir passé quelques chatières et plusieurs passages où l’eau monte jusqu’au genoux on arrive dans une salle très connue : la Salle Z

Salle haute de plafond et grande. Elle est connue par ses soirées cataphiles.

Val de Grace

 

 

Auparavant, la ville de Paris était sous la mer et on retrouve encore aujourd’hui dans les catacombes des traces de fossiles marins comme ci-dessous :

Avant de repartir, un petit passage obligatoire voir le saint patron des cataphiles  :  Philibert Aspairt

C’est un monument dédié au saint patron des cataphiles qui soit disant est le seul homme mort dans les catacombes de Paris. Beaucoup de cataphiles lui rendre encore hommage lors de leurs descentes.

 

Au final, on ressortira à 05h00 du matin après 9 heures passées dans le royaume des morts.

On immortalisera notre remontée à travers ce cliché :

 

Bref, une expérience inoubliable ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.